images

Communiqué de Catherine Candela, responsable du Front National de la 4ème circonscription de Vaucluse.

La désignation de Benoît Hamon pour représenter le parti socialiste à l’élection présidentielle scelle le dernier clou sur le cercueil de la gauche du Nord Vaucluse. En effet, Benoît Hamon allie l’utopie la plus ringarde aux compromissions communautaristes les plus inquiétantes, tout en incarnant, qu’il le veuille ou non, le désastreux mandat de François Hollande dont il fut un ministre.

Dans ce contexte, il devient certain que Marlène Thibaud, candidate socialiste à l’élection législative de juin, qui n’avait déjà aucune chance de l’emporter, a désormais perdu presque tout espoir d’accéder au second tour.

Tel est le lot des partis, comme des individus, qui trahissent leurs engagements et les Français.