Visiblement, Mme Bénédicte MARTIN, conseillère régionale « Les Républicains » et conseillère municipale de Malaucène, est championne dans l’art de taper à côté de la plaque ou dans celui de se tirer une balle dans le pied.

Voulant répondre au tract dans lequel le Front National dénonce le refus des élus régionaux LR – dont Mme MARTIN – et consorts, de s’associer à la proposition de voeu au gouvernement concernant la dissolution de l’UOIF, Mme MARTIN, s’est donc essayée à un pastiche grossier. Elle vient de réaliser un visuel, diffusé sur sa page facebook,  copiant le tract du Front National, visuel sur lequel est écrit au recto « Quand le Front National accueille un représentant salafiste à son congrès ». C’est bien connu : le Front National a accueilli à son CONGRÈS un salafiste ! Mensonge.

Toujours dans ce visuel, au verso cette fois-ci, Mme MARTIN s’amuse maladroitement au petit jeu des sophismes éculés : « Mme MARÉCHAL-LE PEN a fait intervenir un proche de l’imam Tareq OUBROU au congrès du Front National : Camel BECHIKH, affilié à l’UOIF, lors du colloque « Islam et république » ». Sous-entendu, vous l’aurez compris, le FN soutiendrait le salafisme !

Passons sur le caractère grossièrement mensonger mais puisqu’on joue à ce petit jeu, Mme MARTIN devrait faire preuve de prudence. En effet, l’imam OUBROU est un proche d’Alain JUPPÉ – si proche que l’ancien premier ministre remit en 2013 la Légion d’Honneur à cet imam. Or, M. JUPPÉ appartient aux Républicains, comme Mme MARTIN, nous semble-t-il. Vous suivez. Donc, Mme MARTIN doit soutenir l’UOIF… CQFD, dans la logique implacable de la brillante démonstration de Mme MARTIN !

Prudence donc, Mme MARTIN : il paraît qu’Alain JUPPÉ rêve d’être président. Au malheur des Français, nous ne voudrions pas y ajouter le vôtre !

Notons tout de même que Camel BECHIKH fut porte-parole de la MANIF POUR TOUS. Au fait, elle était où, Mme MARTIN, en 2013 pour défendre la famille, lors du débat sur la loi TAUBIRA ? Camel BECHIKH avec qui, d’ailleurs, Jean-Baptiste BLANC, vice-président LR du Conseil départemental et secrétaire départemental des LR de Vaucluse, n’a pas hésité à débattre le 25 février dernier à Carpentras. Un débat, du reste, très courtois et républicain.

Par ailleurs, Mme MARTIN déclare, toujours dans son visuel, que la mosquée de Fréjus « se construit sous le regard du maire Front National ». Sous-entendu, probablement que M. RACHLINE ne ferait rien. Mme MARTIN ignore ou feint d’ignorer que cette mosquée a commencé à être construite sous le règne de l’ancien maire UMP, Élie BRUN (pardon pour l’ « attaque ad hominem » ! ), que ce dernier avait délivré frauduleusement un permis de construire, que la municipalité FN s’est portée partie civile dans cette affaire et que… Élie BRUN (UMP) a été condamné en février 2016 à 18 mois de prison avec sursis et 100.000 euros d’amende, plus cinq ans d’interdiction d’exercer des fonctions publiques…

On en reste là, Mme Bénédicte MARTIN ?

Georges MICHEL, secrétaire départemental adjoint du Front National de Vaucluse