Communiqué du groupe Front National du Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, le 8 avril 2016.

 

Le groupe Front National proposait cet après-midi, à l’occasion de l’assemblée plénière du Conseil régional de PACA, un amendement venant compléter la charte des associations proposée par l’exécutif.

Cet amendement anti-clientéliste proposait simplement d’ajouter l’alinéa suivant, demandant aux associations subventionnées par la région PACA, et donc par tous les contribuables, de respecter une stricte neutralité politique et de ne pas intervenir dans le champ électoral :
– respecter une stricte neutralité politique et partisane et proscrire toute forme d’intervention dans le champ électoral (consignes de vote, utilisation de locaux au bénéfice exclusif d’un candidat) de l’association subventionnée.

Pourtant, à l’appel de Christian Estrosi l’intégralité des élus UDI-LR ont refusé de voter cet amendement !

Doit-on y voir un lien avec le fait que vendredi dernier, au Conseil Municipal de Nice, 240 000 euros de subventions aient été votées pour deux associations (PAJE et EPILOGUE) s’étant mobilisées ouvertement contre le FN et pour les candidats estrosistes lors des élections départementales de mars 2015 ? Et ces deux mêmes associations bénéficient ce jour même de fonds de la région PACA ! Voilà qui peut légitimement interroger.

Il s’agit pour nous en tout cas d’un aveu extrêmement grave, signifiant manifestement que les pratiques clientélistes ont encore de beaux jours devant elles au sein de cette collectivité, et de toutes celles que M. Estrosi et ses amis dirigent.