Carpentras, le 4 avril 2017

Le maire socialiste de la Tour d’Aigues a cru bon de prendre hier en fin d’après-midi un arrêté interdisant la réunion publique que nous devions tenir ce soir à 19h30 avec Marion Maréchal Le Pen dans le cadre de la campagne présidentielle. Manifestement, Jean-François Lovisolo a décidé d’appliquer à la lettre l’injonction de son nouveau mentor Emmanuel Macron qui veut « chasser loin du pays » le Front National !

Les sempiternels donneurs de leçons feignent d’oublier une fois de plus que les libertés de réunion et d’expression sont des droits fondamentaux, que seules les dictatures sont en mesure de contrarier (les socialo-communistes en connaissent un rayon sur le sujet…).

Mais il vrai que le Front National est la seule véritable opposition à la gauche en Vaucluse.

Aussi, nous avons décidé d’attaquer cet arrêté liberticide devant le tribunal administratif pour en obtenir la suspension afin que notre réunion publique puisse normalement avoir lieu.

La décision devrait être rendue vers 17h.