Communiqué de pesse d’Amaury Navarranne, Secrétaire départemental des Hautes-Alpes, Membre du comité central du FN.

Ce matin, une nouvelle fois, les agriculteurs grondent dans nos rues. Leur légitime exaspération reçoit notre soutien. Dans les rues de Gap ils sont par exemple plusieurs milliers à s’être mobilisés.
Hélas, rien ne pourra s’améliorer pour eux tant que la folle politique de soumission aux technocrates de Bruxelles ne cessera pas. Avec la PAC (politique agricole commune), la faible récupération de la contribution française à l’Union européenne ne leur permet même plus de survivre.

Le Front National réaffirme sa volonté de changer les règles :
– renégociation des traités européens
– obligation pour l’Etat et ses administration « d’acheter français »
– sanctuarisation du droit des agriculteurs à ressemer leur propre récolte et à en disposer
– promotion des systèmes coopératifs entre producteur
– lutte renforcée contre les ententes entre centrales d’achat et les abus de position dominante de la grande distribution, grâce à un renforcement des moyens de l’Autorité de la Concurrence à laquelle la loi fixera en outre une mission plus ambitieuse et l’adoption – enfin- d’une loi sur les recours collectifs.