imgres

Il court … Il court … L’art de gouverner n’est pas à la portée du premier élu venu, rendu aveugle par le goût du pouvoir. C’est ce que l’on observe à Valréas dans le spectacle politico-dramatique et satyrique qui s’y donne. Sourions un peu !
Dans le rôle principal du furet, le personnage « du bois mesdames », coucou à ses heures, est passé par ici … Il repassera par là. Élu municipal sur une liste Front National et grâce au Front National, il se reconnaîtra car il vient de faire sa mue saisonnière et de changer de nid pour la énième fois : « le Front National, moi pas connaître ! C’était pas moi !
Dans le rôle des Trois Cavaliers », les ex candidats à la Mairie de Valréas, se rassasiant des miettes de la vie politique locale et mâchouillant à l’infini que le Front National, ce n’est pas de leur goût. Les messieurs de Simiane applaudissent et jubilent. Tout cela dans un pathétique dernier tour de piste.
Car, voyez-vous, le Front National est un Parti politique comme les autres et il occupe désormais, comme le veut le peuple, le premier vrai rôle dans l’Enclave de Valréas. Allez et chantez donc ! Profitez-en, le temps est chaud et le chant du coucou annonciateur…
France Barthélémy Bathelier, pour FN-Valréas Ville de France. Le 11 Juillet 2016.