Communiqué de Philippe LOTTIAUX, chef de groupe municipal Avignon FN-Bleu Marine

La récente décision de la municipalité de rendre payant le parking des allées de l’Oulle n’est en soi pas forcément mauvaise. Mais à la condition qu’elle s’inscrive dans une véritable politique globale du stationnement dans l’intra-muros et à ses abords immédiats, qui fait cruellement défaut. Car la situation est telle qu’on ne peut se satisfaire d’une mise en parking payant des Allées de l’Oulle, de zones différenciées et incompréhensibles dans le centre et de gadgets tel le « macaron vert ». En ce domaine comme en d’autres (propreté, sécurité,…) les actes ne sont pas à la hauteur des intentions et des besoins et c’est une fois encore la politique de gribouille qui prévaut.

Tous en conviennent : se garer dans le centre relève de l’exploit, ou nécessite un porte-monnaie bien garni. Avec deux corollaires : la désaffection du centre par ses habitants et par les éventuels clients des commerces, qui trouvent facilement des parkings gratuits dans les grands centres commerciaux alentour.

Cela implique une action globale autour de quatre axes qui doivent être menés en parallèle :

– Permettre aux résidants de se garer facilement et à moindre coût en ouvrage, avec la construction rapide de deux nouveaux parkings souterrains dans l’intra-muros et une politique plus attractive d’abonnements

– Augmenter parallèlement le tarif du stationnement en surface pendant la journée, pour y favoriser le rotatif pour les arrêts courts (courses rapides, activités des enfants, démarches administratives,…)

– Garantir une première heure gratuite en ouvrage pour les clients des commerces, et des forfaits plus compétitifs pour la soirée, afin de redynamiser le centre

– Renforcer le nombre de parkings relais et assurer des navettes plus nombreuses pour favoriser leur utilisation, également en week-end et en soirée, par les salariés venant travailler à Avignon et les touristes.

Nous ne lancerons pas de pétition démagogique pour le maintien d’un statu quo insatisfaisant. En revanche, nous demandons à la municipalité d’avoir enfin une vision d’ensemble de la situation afin de redonner vie à l’intra muros et à ses commerces. C’est un enjeu plus que jamais essentiel.