Une centaine de personnes, dont de nombreux élus, était présente le vendredi 25 septembre à Bollène à l’occasion de la petite conférence mensuelle de la Fédé, première d’une série lancée par Marion Maréchal-Le Pen. Une fois par mois, nos militants et sympathisants seront invités dans nos cantons à venir écouter une conférence et débattre autour d’un thème. Bollène inaugurait cette nouvelle formule et ce fut un succès, si l’on en juge par l’enthousiasme des participants.
Georges Michel, responsable du canton et n° 8 sur la liste des régionales dans le Vaucluse, a tout d’abord rappelé le poids politique grandissant du Front dans ce canton. Il a annoncé qu’une permanence serait ouverte à l’automne à Bollène. Cette permanence, qui sera celle des militants du Haut Vaucluse, permettra de préparer les prochaines échéances électorales, des régionales de 2015 aux municipales de 2020. Elle permettra également d’approfondir l’enracinement du mouvement.
La conférence avait pour thème « la gestion d’une ville par le Front National, un bilan après 18 mois ». Philippe de Beauregard, maire de Camaret, Marc-Etienne Lansade, maire de Cogolin (83) et Julien Sanchez, maire de Beaucaire (30), avaient fait spécialement le déplacement pour croiser leurs expériences et montrer que le Front municipal, cela fonctionne. Marion Maréchal-Le Pen, qui revenait d’un meeting de la campagne des régionales à Caumont, avait tenu à être présente pour clôturer cette réunion.
Le Front municipal aujourd’hui. Le Front régional avec Marion en décembre et le Front national avec Marine en 2017… L’espoir en action !

Georges Michel, responsable du canton de Bollène

DSCN0308 DSCN0314 DSCN0316 DSCN0318 DSCN0319