Ce mercredi 5 octobre à Orange, parents d’élèves et enseignants de plusieurs écoles, collèges et lycées se sont regroupés pour manifester contre la suppression des contrats aidés dans les établissements scolaires. La mesure avait été annoncée au cœur de l’été par le gouvernement d’Edouard Philippe.

Ces emplois dont le financement était jusque-là pris en charge pour l’essentiel par l’Etat, couvraient les besoins en secrétariat, encadrement et assistance de vie scolaire.

Alors que l’Etat aggrave la baisse des dotations aux communes et les prive dans le même temps de ressources par la suppression de la taxe d’habitation, cette nouvelle insupportable attaque risque de pousser nombre de petites collectivités à supprimer des assistants administratifs, des personnels de cantine ou de bibliothèques, au détriment des élèves.

Nous condamnons cette nouvelle tentative de désorganisation, dont l’objectif induit, outre les économies, est probablement de favoriser le regroupement des moyens dans des entités plus grandes comme les communautés de communes. Nous rappelons ainsi l’attachement du Front National au rôle essentiel de la Commune dans le « triptyque » traditionnel français, aux côtés du Département et de l’Etat.