12642933_993492484072340_5319552651682393541_n

Reviennent régulièrement en séance du conseil municipal des délibérations relatives aux garanties d’emprunt sollicitées par les opérateurs HLM auprès des collectivités, préalables indispensables aux financements de leurs projets immobiliers.

L’occasion nous est donnée de rétablir la vérité quant à la position adoptée depuis le début par notre groupe sur cette question. Notre action politique est animée par le souci du bien commun et de la dignité humaine. Les citées HLM sont particulièrement nombreuses pour une ville de 30.000 habitants. Avec pratiquement 20% de logements sociaux sur la commune, nous considérons que la priorité est de réhabiliter le parc existant avant de construire de nouveaux logements, car certains ont dépassé le seuil de vétusté pour basculer dans l’insalubrité. Or, des personnes vivent dans ces espaces dégradés et se retrouvent blessées dans leur dignité.

C’est pourquoi nous avons toujours voté pour les garanties d’emprunts destinées aux réhabilitations et contre celles destinées à la construction de programmes neufs.

Or, Francis Adolphe a délivré bon nombre de permis de construire pour de nouveaux logements (près de 450), alors que la vétusté de l’existant n’est pas prête d’être résorbée. Dans quelle mesure ne cherche-t-il pas à faciliter ainsi une politique de changement de population, donc d’électeurs, puisqu’à ses yeux, on vote de plus en plus mal à Carpentras (jouant par ailleurs sur les départs de Carpentrassiens dégoûtés par le climat qui règne sur la ville) ?

Ainsi, que les habitants des quartiers dégradés soient assurés de notre volonté d’améliorer leur cadre de vie, malgré la propagande honteuse distillée lors des dernières élections municipales pour dénigrer notre équipe et notre programme sur ce sujet. Pour rappel, nous avons perdu les élections à 306 voix, écart principalement creusé sur le bureau de vote du Pous du Plan.

Nous sommes donc favorables à une politique du logement social mais à condition qu’elle soit responsable.

Hervé de Lépinau, président du Groupe Carpentras Bleu Marine au conseil municipal de Carpentras