Comme l’a très justement souligné sur son blog Mr Julien Aubert, député de la 5ème circonscription de Vaucluse, la gerbe de Marion Maréchal Le Pen est restée orpheline le jour de la cérémonie commémorative de la libération de Carpentras le 25 août dernier.

Orpheline, oui, car Marion Maréchal Le Pen ne possède pas le don d’ubiquité et ne pouvait être physiquement présente à cette cérémonie en raison de son agenda que l’on peut imaginer chargé pour une élue d’envergure nationale…

Orpheline, oui, car Monsieur Adolphe, maire de Carpentras, se réfugiant derrière la loi (avec laquelle il sait prendre  allègrement ses aises en conseil municipal) ne tolère pas qu’un suppléant dépose une gerbe en lieu et place du représentant officiel, ce qui est pourtant coutumièrement admis dans toutes les communes de France et de Navarre. Nul doute que Mr Aubert saura tirer les conséquences de ce sectarisme socialiste manifeste le moment venu…

Orpheline, enfin, comme 20% d’électeurs qui n’ont pas la représentation qu’ils devraient avoir à l’assemblée nationale, en raison du truquage du jeu démocratique que l’establishment UMPS, auquel appartient  Monsieur Aubert, pratique de manière éhontée.

Le Front National compte dans ses rangs nombre d’adhérents, sympathisants et militants ayant pris part ou souffert des combats de 39-45, entre autres, et les leçons de morales venues des fossoyeurs de la Nation ont quelquefois des relents d’injures. 

Rémy Rayé pour FN84