imgres

Intervention de France BARTHELEMY BATHELIER, conseillère municipale de Valréas, lors du Conseil municipal du 12 juillet 2016

 

« MONSIEUR LE MAIRE,

1. Vous prenez la décision d’installer un pylône émetteur / récepteur de téléphonie mobile au cœur de la cité de Valréas, là où la densité de population est élevée et de surcroît à proximité d’écoles (l’une d’entre elles est à environ 100 mètres de distance). ATTENTION !

Avez-vous pris connaissance de la résolution 1815 adressée par le Conseil de l’Europe à tous les gouvernements des Etats européens ?

Celle-ci impose qu’il soit inscrit dans les contrats conclus avec les opérateurs de téléphonie mobile, que soit imposée une VLE (Variation Lente d’Exposition) de 0,6 VM (volt mètre).

Si tel n’était pas le cas et compte tenu des conséquences que pourrait engendrer une installation de ce type sur la santé de la population dite sensible de Valréas que nous appelons EHS (Electro Hypersensible), sachez que nous agirons en vertu du « principe de précaution », auquel vous semblez vous soustraire aisément, en adoptant le principe et la situation de « l’alerte sanitaire ».

Nous allons, en parallèle, interpeller nos parlementaires sur ce dossier.

2. Vous allez prendre la décision d’héberger et d’installer un équipement GRDF de Télérelève sur le site du château de Simiane.

ATTENTION !

Si dans un premier temps, cette décision nous renvoie une fois encore à des émissions d’ondes électromagnétiques qui, même faibles, viendront s’ajouter à celles existantes, le problème de fond n’est pas là !

En effet, Monsieur le Maire, mais peut-être l’ignorez-vous, la ville est propriétaire des compteurs de consommation d’énergie existants chez les particuliers, vos administrés.

Afin d’enlever ces compteurs et de les changer par les systèmes LINKY ou GAZPAR, il est indispensable que vous consultiez la population. Sans cela, vous serez confronté à des refus systématiques d’installation de ces nouveaux compteurs type SMART METERS dits « compteurs intelligents » chez les particuliers et d’une manière quasi générale.

Sachez qu’en terme de compensation, il n’est prévu aucune incidence sur la baisse des tarifs de consommation … Par contre, l’incidence sur les postes de releveur existants est une autre réalité : combien d’emplois vont disparaître ?

Croyant en votre attention ! »

 

Mme France BARTHELEMY BATHELIER, Elue municipale FN-RBM «Valréas Ville de France »