29 février 2016

Samedi 27 février, un article de Mediapart intitulé « Estrosi sonde sur sa personne aux frais de la région » révélait l’existence d’un étonnant sondage effectué – et payé – par la région PACA. A côté de questions liées à la région, ce sondage présentait aussi un certain nombre de questions sur la perception de la stratégie et de la personne de Christian ESTROSI, et même de 33 (!) autres personnalités politiques, dont par exemple la sénatrice des Alpes-Maritimes et adjoint au maire de Nice Dominique ESTROSI-SASSONE. La popularité d’élus du Front National aurait aussi été testée dans cette enquête d’opinion.

Notre région, c’est aujourd’hui plus de 530.000 chômeurs, 6.500 entreprises qui disparaissent chaque année, c’est le communautarisme exacerbé, l’islamisme et les départs pour le djihad, c’est aussi l’insécurité et de trop nombreuses zones de non-droit. Cela devrait davantage inquiéter Christian ESTROSI que son image et ses ambitions dans les affrontements en cours au sein de son parti.

Cette utilisation des finances de la région, et donc de l’argent des contribuables, à des fins très personnelles (évaluer sa stratégie, son image, tester celle de ses alliés, de ses concurrents et de ses adversaires) ne nous apparaît ni morale, ni peut-être même légale. 

C’est pourquoi nous avons saisi la déontologue du Conseil régional de cette affaire et lui avons demandé, ainsi qu’à Christian ESTROSI, de nous fournir le dossier complet de cette enquête ainsi que sa facture. Nous pourrons alors juger des questions, des objectifs et de l’utilité de cette dépense effectuée sur les deniers de la collectivité… et envisager toutes les suites adéquates.

Marion MARECHAL-LE PEN

Député de Vaucluse

Présidente du groupe Front National du Conseil régional de PACA