COMMUNIQUE DE PRESSE DE MARION MARÉCHAL-LE PEN

Mardi 22 octobre 2013

Marion Maréchal Le Pen a voté contre la première partie du projet de loi de finances pour 2014, portant sur les recettes de l’État, lors de la séance du jour à l’Assemblée nationale.

Une nouvelle fois, plusieurs mesures viennent pénaliser les ménages des classes moyennes, comme l’abaissement de l’avantage en impôt résultant de l’application du quotient familial, qui a été diminué pour la seconde fois en un an.

Si certaines mesures pouvaient paraitre de bon sens, comme l’abaissement de la durée de détention pour l’exonération des plus-values immobilières, elles sont en fait compensées par d’autres, comme la possibilité pour les collectivités de relever les droits de mutation qu’elles percevront.

Au total, la France connaitra en 2014 un taux de prélèvements obligatoires record, de l’ordre de 46,5% du PIB, ce qui fait de notre pays un des plus mauvais élèves de l’OCDE.

Derrière la chasse aux niches fiscales se cache l’incapacité des gouvernements à maîtriser les dépenses, ce que l’examen de la seconde partie mettra à nouveau en relief.