COMMUNIQUE DE PRESSE DE MARION MARECHAL-LE PEN

Mardi 19 novembre 2013

Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard ont voté contre le budget 2014 lors du vote solennel de la séance de ce mardi à l’Assemblée nationale, texte qui ne se donne ni les moyens d’assainir les finances publiques ni de réorienter la dépense vers les secteurs prioritaires.

Alors que la dette publique a déjà doublé en 10 ans, l’Etat dépensera à nouveau cette année 82,5 milliards d’€ de plus que ce qu’il encaissera et devra trouver sur les marchés financiers plus de 177 milliards, le tout dans un contexte de croissance en berne, de rentrées fiscales incertaines et de fronde des élus locaux.

Au cours des débats budgétaires, Marion Maréchal-Le Pen a notamment interrogé le Gouvernement sur les détenteurs de la dette, ceux qui nous permettent depuis bientôt quarante ans de vivre au-dessus de nos moyens, sans qu’aucune précision ne lui soit apportée.  Nous payons donc 45 milliards d’Euros par an d’intérêts à des inconnus…

Elle a également interrogé le ministre de l’agriculture sur les méfaits du libre échangisme sur la filière bois, en particulier sur nos échanges avec la Chine.  Là encore, le ministre a préféré éluder la véritable question.

S’agissant des dépenses de santé, elle a été la seule à demander la suppression de l’AME, à l’exception des soins d’urgence.