C’est avec un grand plaisir que nous vous informons que l’action menée par Marie Thomas de Maleville auprès du Préfet de Vaucluse et dont la presse avait largement parlé en novembre dernier, a porté ses fruits.  Un arrêté préfectoral a été pris le 2 février 2018, paru le 9 février, enjoignant à la commune de remettre le site en état (voir l’arrêté joint en pdf).

Un résultat bien concret et de poids qui résulte à la fois de la mission bien comprise d’un conseiller/ère départemental/e, d’un bon dialogue avec les associations sur le terrain, d’une écoute de la part de la presse et de sens politique.